Le commerce de proximité a de nouveau la faveur des consommateurs : au coin de sa rue, il est possible de trouver choix, qualité et service mais aussi, un accueil et un conseil personnalisé.

Les commerçants, quant à eux, sont à la recherche de nouveaux outils pour renforcer leur visibilité : signalétique, privée ou communale sur la voie publique, enseignes visibles et attractives, vitrines inventives et colorées.

Mais cela est-il suffisant ? Non ! D’autres moyens sont à mettre en œuvre pour créer un lien durable entre consommateurs et commerçants. Des outils de marketing directs associés aux nouveaux moyens de communication tels qu’Internet et les réseaux sociaux rendent la fidélisation de clientèle plus performante. Par des messages brefs, réguliers et stimulants, les clients sont invités par les commerçants à découvrir de nouveaux produits, à profiter d’offres commerciales attractives.

Le consommateur se sent considéré et le commerçant maîtrise ses stocks et ses flux de clientèles. Aujourd’hui, grâce à des programmes de fidélisation sophistiqués mais faciles à utiliser, il est possible d’avoir son propre système, adapté à son métier et à sa clientèle. Si l’investissement est très modéré, il peut malgré tout faire réfléchir certains. Le regroupement de commerces en clubs ou associations, d’un même quartier, d’une même commune, peut faciliter la mise en place du projet. Pour cela, il est possible de bénéficier d’aides financières par des organismes d’Etat ou européens tels que le FISAC (Fonds d’Intervention pour les Services, l’Artisanat et le Commerce).

Les systèmes modernes de carte de fidélité permettent aux commerçants d’être en relation directe et personnelle avec ses clients par les canaux de leur choix : courrier, e-mailing, Sms, réseaux sociaux. Les logiciels accessibles depuis les terminaux de caisse gèrent les Bases de Données et déchargent les commerçants des contraintes techniques pour qu’ils restent concentrés sur leur cœur de métier.

Un dernier point : la rentabilité de chaque euro investi dans ce type de système de fidélisation se mesure avec précision grâce au comptage du CA généré par chaque consommateur.[:en]Le commerce de proximité a de nouveau la faveur des consommateurs : au coin de sa rue, il est possible de trouver choix, qualité et service mais aussi, un accueil et un conseil personnalisé.

Les commerçants, quant à eux, sont à la recherche de nouveaux outils pour renforcer leur visibilité : signalétique, privée ou communale sur la voie publique, enseignes visibles et attractives, vitrines inventives et colorées.

Mais cela est-il suffisant ? Non ! D’autres moyens sont à mettre en œuvre pour créer un lien durable entre consommateurs et commerçants. Des outils de marketing directs associés aux nouveaux moyens de communication tels qu’Internet et les réseaux sociaux rendent la fidélisation de clientèle plus performante. Par des messages brefs, réguliers et stimulants, les clients sont invités par les commerçants à découvrir de nouveaux produits, à profiter d’offres commerciales attractives.

Le consommateur se sent considéré et le commerçant maîtrise ses stocks et ses flux de clientèles. Aujourd’hui, grâce à des programmes de fidélisation sophistiqués mais faciles à utiliser, il est possible d’avoir son propre système, adapté à son métier et à sa clientèle. Si l’investissement est très modéré, il peut malgré tout faire réfléchir certains. Le regroupement de commerces en clubs ou associations, d’un même quartier, d’une même commune, peut faciliter la mise en place du projet. Pour cela, il est possible de bénéficier d’aides financières par des organismes d’Etat ou européens tels que le FISAC (Fonds d’Intervention pour les Services, l’Artisanat et le Commerce).

Les systèmes modernes de carte de fidélité permettent aux commerçants d’être en relation directe et personnelle avec ses clients par les canaux de leur choix : courrier, e-mailing, Sms, réseaux sociaux. Les logiciels accessibles depuis les terminaux de caisse gèrent les Bases de Données et déchargent les commerçants des contraintes techniques pour qu’ils restent concentrés sur leur cœur de métier.

Un dernier point : la rentabilité de chaque euro investi dans ce type de système de fidélisation se mesure avec précision grâce au comptage du CA généré par chaque consommateur.[:]